Dieux et religion : bouddhisme

Achat - Vente Dieux et religion : bouddhisme
DIEUX ET RELIGION : BOUDDHISME

Le bouddhisme apporta une philosophie très appréciée des lettrés, ainsi que l’école de méditation Chan (zen en japonais).

Voici quelques uns des mythes les plus célèbres, parmi le panthéon issu des trois précieux (les maitres) : Laozi (LaoTseu), Confucius et Bouddha.

Ces divinités sont aussi bien des vénérables célestes (tianzun), des immortels (xian), des empereurs ou impératrices, des rois (wang), des saints ou des déesses.

Amitofo (ou Mitofo, Amitabha ou Amida en sanscrit) est le Bouddha de la lumière infinie régnant sur le paradis de l’ouest dont le sol est couvert d’or et d’argent.
Amit?bha (qui veut dire en sanskrit Lumière infinie) est un bouddha très populaire qui incarne la compassion et aussi la longévité, c’est une déité centrale dans l’école bouddhiste de la Terre pure, très répandue dans le monde chinois, ainsi qu’au Japon, en Corée et au Vietnam.
Voir : OBJETS ET DECORATION BOUDDHA

Dizang (trésor de la terre en chinois), est l’équivalent du kshitigarbha sanscrit, le bodhisattva qui jugeait les âmes et les délivrait des enfers.
Son culte s'est développé en Chine où il est considéré comme l'un des quatre grands bodhisattvas.
Il porte une tenue de moine bouddhiste, avec un long bâton dans une main et une perle qui illumine le monde dans l’autre, ou quelquefois un chapeau de fonctionnaire impérial. Au Japon, il est connut sous le nom de Jizo ou Jizosama.
Voir : STATUETTES FIGURINES DECORATIVES

Fo ou Foye, est l’abréviation en chinois de Fo To qui est la transcription du sanscrit Buddha. C’est Gautama Siddharta, fondateur du bouddhisme, appelé aussi Sakyamuni, celui qui a atteint l’éveil (bodhi).
Cette religion fut introduite en Chine par l’Asie centrale vers le milieu du 1er siècle après J.-C.

Fu Hsi (ou Fu Hsing), dieu chinois du bonheur, du destin, de l’amour et de la réussite. Il est symbolisé par une chauve-souris.

Guan, ou GuanGong, qui est à l’origine un général chinois du nom de Guan Yu qui vécut à l’époque des trois royaumes.
Sa vie héroïque lui valut une immense vénération qui se transforma en véritable culte à partir de la dynastie Song.
Protecteur officiel de l’état, symbole de loyauté et de justice, il fut canonisé en 1594 comme empereur sous le nom de Guandi ou Guansheng Dijun.
Elevé au rang de bodhisattva par le bouddhisme, il est érigé en modèle de vertu par le confucianisme, et l’on voit en lui le saint guerrier (wusheng), qui fait pendant au saint lettré (wensheng), Confucius.
Voir : FIGURINES ET STATUETTES FENG SHUI
Il est représenté comme un géant, au visage pourpre et à la très longue barbe, revêtu d’une armure et se tenant soit debout avec une hallebarde, soit assis et lisant un des Classiques. Il est aussi reconnu comme le dieu de la richesse, des lettrés et des marchands.

Guanyin (ou Guanshiyin), est le nom chinois du bodhisattva Avalokitecvara. Bodhisattva qui peut représenter tous les autres bodhisattvas, il incarne la compassion ultime, au Tibet, le Dalaï Lama est considéré comme sa réincarnation.
Voir : OBJETS ET STATUETTES GUANYIN
Depuis l’époque Tang, Guanyin a pris une forme féminine, ainsi qu’au Japon, et porte une longue robe blanche en tenant une fleur de lotus, symbole de pureté, ou une branche de saule ainsi qu’une bouteille contenant l’eau qui purifie.
Voir : PORTE BONHEUR ASIATIQUE
Issu du bouddhisme indien, cette divinité est devenue l’un des personnages les plus vénérés dans la religion populaire chinoise.
On s’adresse à elle pour exaucer des souhaits car elle est considérée comme la déesse de la miséricorde.

Luohan (ou Alohan), qui sont au nombre de dix-huit ou de cinq cents, étaient des disciples dont la mission, fixée par Bouddha, était de protéger et d’enseigner la religion. Ces saints hommes sont en général habillés comme des moines ou des ermites. Voir : DECORATION STATUETTE BOUDDHA

Mile, ou Milefo (équivalent de Maitreya en sanscrit), c’est le Bouddha du futur qui est attendu comme le messie.
Il apparaîtra dans l'avenir et atteindra l'illumination pour devenir le prochain bouddha sur terre, le précédent bouddha étant Siddhartha Gautama.
Mile est représenté en moine joufflu, souriant et pansu, tenant un chapelet et souvent entouré d’enfants, c’est la représentation de Maitreya la plus courante et la plus populaire en Chine. Son ventre, son sourire et son sac sont gages de bonheur et de prospérité pour les chinois, mais ces caractéristiques n’ont pas fait bonne impression sur les voyageurs français du XIXe siècle, et Mile est à l’origine du terme péjoratif poussah (qui vient de de pusa, bodhisattva), mot désignant un homme gros au physique fort peu avenant.
Au Japon, on le nomme Hotei et c’est l’un des Sept dieux du bonheur.
Voir : CADEAUX ET DECORATIONS JAPONAISES
Pour la plupart des chinois Milefo est l'un des Dieux principaux de la fortune. C’est aussi le saint patron des bijoutiers.

Tianhou qui est l’impératrice du ciel est aussi appelé Mazu, la sainte mère du ciel. Protectrice des pêcheurs et des marins, elle était une adepte, très pieuse, du bouddhisme, et vécut au 10 ème siècle.
C’est une des divinités les plus appréciées à Taiwan et on la représente en général assise sur des nuages, revêtue d’un costume d’apparat.

Wenshu Pusa, appelé aussi Manjusri, est un bodhisattva qui est en général représenté avec une épée de feu, qui symbolise l’intelligence, dans la main droite et, dans la main gauche, un livre représentant la parole convaincante.
Wenshu Pusa porte la coiffure composée des cinq éléments représentant les cinq bouddhas de la sagesse, et dans la religion traditionnelle chinoise, Wenshu Pusa est avec Wenchangdijun et Confucius l’une des divinités auxquelles on peut s’adresser pour demander le succès et la réussite dans les études. Voir : PROVERBES CHINOIS ET FRANCAIS

Yanlo (ou Yanluowang) est le roi des dix enfers dans lesquels sont plongées les âmes des condamnés, ou les attendent de nombreux supplices raffinés.
C’est un dieu chinois dont l’origine généralement admise est bouddhiste, qui est quelquefois représenté tenant dans ses mâchoires la roue des réincarnations.

Puxian, appelé aussi Samantabhadra, est un bodhisattva.
Il est considéré en Chine comme l’un des quatre grands bodhisattvas et représente la pratique déterminée, l’intelligence et la force du vœu, le mont Emei lui est consacré. Voir : CADEAUX ET DECORATIONS CHINOISES
Puxian est le plus souvent représenté sur un éléphant blanc possédant 6 défenses, ce qui symbolise la fermeté, dont chaque pied repose sur un lotus.

Afficher à (sur 26 produits)

PRODUITS ASSOCIES A : DIEUX ET RELIGION : BOUDDHISME

Afficher à (sur 26 produits)

 

Chaque religion ou philosophie laissera sa marque dans les traditions populaires chinoises.

Le taoïsme qui se consacra à la recherche du bonheur et de l’immortalité, honora aussi bien les esprits, la nature, les morts qu’un certains nombres de saints.
Voir : RELIGION TRADITIONNELLE : TAOISME
Le confucianisme encouragea le culte des ancêtres, celui des héros protecteur de l’état, et des saints patrons de corporations.
Voir : PHILOSOPHIE ET RELIGION CHINOISE : CONFUCIANISME

Catégories

Articles par matière